Vers un second plan algues vertes 2017-2021

Afin de poursuivre les efforts engagés dans le cadre du 1er Plan de lutte contre les algues vertes (PLAV), la Communauté de communes du Pays Fouesnantais (CCPF) et Concarneau Cornouaille Agglomération (CCA) ont travaillé à l’élaboration d’un second programme pour la période 2017-2021. C’est Concarneau Cornouaille Agglomération qui assurera désormais la maîtrise d’ouvrage des actions.

Un 1er bilan encourageant

Le 1er Plan contre les algues vertes est arrivé à échéance.  Même si le phénomène des marées vertes n’est pour l’heure pas éradiqué, le bilan du 1er plan est plutôt encourageant marqué par :

  • Un engagement fort des agriculteurs (96% des exploitations agricoles diagnostiquĂ©es et 74% des exploitations engagĂ©es dans des amĂ©liorations de pratiques)
  • Une diminution des concentrations en nitrates sur l’ensemble des cours d’eau suivis (passant d’une moyenne de 40 Ă  45 mg/l en 2010 Ă  une moyenne de 30 Ă  35 mg/l de nitrates).

L’objectif de qualité fixé pour 2015 dans les quatre cours d’eau principaux (Minaouët, Moros, Saint Jean et Saint Laurent) a été atteint et la dynamique de diminution des concentrations en nitrates se confirment en 2016 et 2017. Dans le cadre de ce second plan algues vertes, il s’agira d’atteindre un nouvel objectif pour 2021, entre 20 à 27 mg/l selon les cours d’eau. Les efforts doivent donc être maintenus …

Ce travail a permis d’instaurer un climat de confiance avec les agriculteurs et d’initier une dynamique qui devrait se poursuivre dans la mise en œuvre du second plan de lutte contre les algues vertes 2017-2021.

Bilan du 1er plan de lutte contre les algues vertes de la Baie de la ForĂŞt

Des avancées obtenues auprès de l’Etat

Dans le cadre de ce second plan de lutte contre les algues vertes, l’Etat s’est engagé sur un plan de contrôle renforcé sur les sous bassins les plus contributeurs pour répondre à la demande des élus locaux. Ainsi, près de 90 exploitations devraient être contrôlées par les services de l’Etat d’ici à 2020 sur les bassins versants de Lesnevard amont et du Moros amont.

Un plan d’actions en 5 axes

Le Contrat de progrès algues vertes de la Baie de la Forêt s’articule autour des 5 axes de travail suivants :

1/ Volet « contrôles »

→ Plan de contrôles assurés par l’Etat et ciblés sur les sous bassins versants les plus contributeurs

→ 100 % des exploitations contrôlées d’ici à 2020 sur les secteurs prioritaires

2/ Volet « actions agricoles »

→ Maintenir l’animation collective et associer les agriculteurs aux choix des animations proposées

→ Proposer un accompagnement individuel spécifique pour les exploitations à enjeu

→ Accompagner les agriculteurs volontaires vers des démarches de qualité environnementale (Agriculture Biologique ou Haute Valeur Environnementale)

3/ Volet « valorisation économique »

→ Trouver des débouchés aux produits locaux -de préférence issus de l’agroécologie – pour motiver les agriculteurs à s’engager dans des démarches de qualité

→ Accompagner l’émergence de nouvelles filières contribuant à l’atteinte des objectifs du PLAV

4/ Volet « foncier »

→ L’organisation d’une opération collective d’échanges amiables sur le bassin

→ La création d’une Commission Foncière Locale pour favoriser le regroupement ou l’échange de parcelles.

→ La mise en place de réserves foncières afin de favoriser les échanges amiables entre agriculteurs.

5/ Volet « aménagement de l’espace »

→ Préserver et réhabiliter le maillage bocager

+ Volet transversal

→ Animation générale et communication

→ Suivi qualité de l’eau

► Pour aller plus loin, téléchargez :