Natura 2000

Logo natura 2000En 1992, au « sommet de la Terre » de Rio de Janeiro, en rĂ©ponse aux inquiĂ©tudes croissantes concernant la diminution de notre patrimoine naturel, l’Union europĂ©enne s’est engagĂ©e Ă  enrayer la perte de la biodiversitĂ© sur ses territoires en crĂ©ant un rĂ©seau de sites Ă©cologiques nommĂ© Natura 2000. Avec près de 25 000 sites terrestres et marins, il s’agit du plus vaste maillage de sites protĂ©gĂ©s au monde.

Ce réseau vise à promouvoir une gestion durable des habitats naturels et des habitats de la faune et de la flore sauvages en conciliant les exigences économiques, sociales et culturelles ainsi que des particularités régionales et locales de chaque Etat membre.

Ce réseau comprend deux types de sites :

  • les Zones de Protection SpĂ©ciales (ZPS), visant la conservation des espèces d’oiseaux sauvages figurant Ă  l’annexe I de la Directive « Oiseaux » ou qui servent d’aires de reproduction, de mue, d’hivernage ou de zones de relais Ă  des oiseaux migrateurs
  • les Zones SpĂ©ciales de Conservation (ZSC) visant la conservation des types d’habitats et des espèces animales et vĂ©gĂ©tales figurant aux annexes I et II de la Directive « Habitats ».

Chaque Etat membre est tenu d’identifier des sites importants pour la conservation de certaines espèces rares et en danger ainsi que des types d’habitats communautaires, prĂ©sents sur son territoire, en vue de leur intĂ©gration dans le rĂ©seau Natura 2000. Une fois dĂ©signĂ©s, ces sites Natura 2000 doivent ĂŞtre gĂ©rĂ©s de façon Ă  garantir la survie Ă  long terme des espèces et des habitats en faveur desquels ils ont Ă©tĂ© dĂ©signĂ©s.

La mise en place d’une gestion durable, repose prioritairement sur une politique contractuelle (Contrat Natura 2000, Contrat d’Agriculture Durable) Ă©laborĂ©e avec les partenaires locaux.
Elle s’appuie sur le document d’objectifs (DOCOB), qui constitue Ă  la fois une rĂ©fĂ©rence, avec un Ă©tat initial du site (patrimoine naturel, activitĂ©s humaines, projets d’amĂ©nagement), et un outil d’aide Ă  la dĂ©cision, avec un descriptif des objectifs et mesures dĂ©finis pour le maintien ou le rĂ©tablissement des milieux dans un Ă©tat de conservation favorable. La rĂ©alisation du document d’objectifs est suivie et validĂ©e par un ComitĂ© de Pilotage dĂ©signĂ© par l’Etat et rĂ©unissant tous les acteurs concernĂ©s (Ă©lus, administrations, techniciens, associations d’usagers, agriculteurs, …).

Concernant les sites Natura 2000 en mer, le dispositif est le mĂŞme avec quelques adaptations dues notamment :

  • Ă  l’absence de propriĂ©tĂ©. Les contractants sont alors les usagers et non les propriĂ©taires et leur ayant-droits,
  • au domaine de compĂ©tence de l’Etat. Le prĂ©fet (ou son reprĂ©sentant) prĂ©side les comitĂ©s de pilotage, ce rĂ´le ne pouvant ĂŞtre transfĂ©rĂ© aux collectivitĂ©s.

Pour en savoir plus

Localement le périmètre du SAGE est concerné par trois sites :

  • Les Marais de Mousterlin (FRG5300048)
  • Les Ă©tangs et cĂ´tes de Trevignon(FRG5312010)
  • La zone maritime de GlĂ©nan(FRG5300023)